“Primitifs” de Clément Laurentin – 4 mai au 5 juin 2017

Peintures, dessins, gravures et assemblages composent cette exposition et nous plongent dans l’univers onirique et métissé de l’artiste montreuillois. Peuplées de fétiches, comme autant de vecteurs de nos croyances ou de nos aspirations, ses œuvres questionnent notre propre humanité.

La vision universaliste de Clément Laurentin se traduit par la pluralité des supports, des techniques, des sujets et des sources. L’expressivité brute des arts premiers, les recherches formelles des suprématies, la simultanéité des cubistes transparaissent en filigrane dans ses œuvres. Il aborde ainsi le portrait, la calligraphie, l’abstraction, la figuration libre ou encore l’écriture automatique comme autant de langages qu’il cherche à maîtriser afin de nourrir et transcrire cet idéal transculturel. Teintée d’une forte musicalité, son expression artistique prend forme entre la tête et le coeur, il compose ainsi chaque œuvre à la manière de Miles Davis pour “Kind of Blue”, une architecture rythmique et mélodique qui laisse le champs libre à une écriture plus sensible et spontanée. Fondamentalement humaniste, il interroge la place de l’individu et de sa spiritualité au sein d’une société matérialiste. Il en dresse une iconographie poétique, résolument tournée vers l’autre.

Clique ici pour découvrir le catalogue de l’exposition